Dans Uncategorised par : admin le 24th, janvier, 2018

session SFTjuniors à la Rochelle

La session Junior s’est déroulée comme prévu le 13 décembre de 14 :30 à 18 :00  .

Un  repaly de la session est disponible sur notre page Facebook, plus de 800 vue déjà !

La session a commencé par un staff HLA fictif avec présentation de 3 cas cliniques illustrant la problématique du risque immunologique à prendre avec les donneurs vivants. Tout d’abord, Les  orateurs ont rappelé quelques notions fondamentales en immunologie de la transplantation, et ont mis l’accent sur des notions plus poussées (matching des epitopes, mismatchs répétés …) ; Quant au risque d’IRCT chez le donneur vivant, l’émergence de scores  prédictifs  du risque d’IRCT après don, va permettre de mieux informer les futurs donneurs. Enfin, les stratégies permettant l’accès à la greffe pour les patients hyperimmunisés ont été abordées, une greffe rénale préemptive après  désensibilisation  avec donneur vivant est toujours préférable.

La Transplantation 3.0 fut une présentation futuriste sur les outils d’aide à la décision pour orienter le parcours de soin des patients transplantés de rein ; L’équipe Nantaise a pu développer un calculateur de score (KTFS), qui, à partir de données clinico-biologiques permettrait de prédire d’une manière individuelle le risque d’échec de la greffe et in fine, aider le clinicien à prendre des décisions et orienter le parcours de soin des patients greffés  (ex : suivi allégé par video-conférence si faible risque). D’autres scores ont été développés et validés aussi.

Après une pause-café, la deuxième partie de la session reprends avec des thèmes excitants et passionnants, la sexualité du transplanté rénal a été abordée avec ses 50 nuances ! L’orateur nous a rappelé la physiopathologie de la dysfonction érectile chez l’insuffisant rénal chronique et sa prise en charge thérapeutique. La transplantation rénale améliore en partie la sexualité des patients, comme elle permet aussi de restaurer  la  fertilité. La communication a suscité beaucoup de questions et de commentaires parmi l’assistance.

Enfin, la dernière communication « Pimp My Graft » a abordé la thématique du préconditionnement des donneurs décédés (pharmacologique, ischémique, hypothermique), et des greffons (solutions de préservation, machines à perfusion), et ce dans un contexte de pénurie croissante en organes et d’augmentation des donneurs marginaux.

 

Merci à tous les participants séniors et juniors !

Très bonne année 2018 à tous!

On se reverra au prochain rendez-vous !